Assemblée générale 2017 : rapport moral

CA OLESimage3 (1)image4

 

 

 

 

 

 

L’OLES Japon a tenu jeudi 18 mai son Assemblée Générale annuelle à la Maison Franco-Japonaise. Ceux des adhérents qui ont eu un empêchement et qui n’ont pas pu y participer pourront prendre connaissance du rapport moral ci joint et faire éventuellement part de leurs commentaires. Merci de continuer à soutenir l’OLES Japon qui oeuvre pour le bien commun de la communauté française du Japon et contribue à resserrer le lien social.

Rapport moral

Chers Adhérentes, chers Adhérents, chers Ami(e)s

Bienvenue à l’Assemblée Générale de l’OLES Japon et merci de votre présence malgré vos très nombreuses occupations.

Tout d’abord, permettez-moi de remercier très sincèrement et très chaleureusement Madame Sakai-Mink, directrice de la section française à la Maison Franco-Japonaise, pour avoir bien voulu accepter de nous accueillir ici, ce soir à la MFJ pour y tenir notre Assemblée Générale annuelle. C’est une symbolique forte de nous retrouver dans ce lieu de recherche et de culture franco-japonaises puisque l’OLES Japon s’adresse non seulement aux franco-français, mais aussi aux conjoints japonais de familles franco-japonaises.

Je déclare donc ouverte l’Assemblée Générale de l’OLES Japon afin de vous rendre compte de l’exercice 2016-2017.

L’Assemblée Générale de l’OLES Japon, c’est en quelque sorte l’assemblée générale des « invisibles » de la communauté française du Japon : les personnes en difficulté et en souffrance que l’on connaît le moins et que l’on ne voit généralement pas. Depuis le 11 mars 2015, date de sa fondation, l’OLES est à leur écoute par délégation de l’ensemble des forces vives de la communauté française puisqu’il convient de le rappeler, l’OLES Japon est « une construction collective » qui fédère toutes les associations représentatives de la communauté française au Japon qui se sont unies pour mutualiser leurs compétences et leurs moyens pour le bien commun de tous, non seulement en faveur des plus défavorisés mais aussi de l’ensemble de nos compatriotes en général, puisque le but de l’OLES Japon est principalement de renforcer le lien social au sein de notre communauté française du Japon.

L’OLES Japon ne se veut pas, cependant, être, à elle toute seule, la « bonne conscience » de la communauté française du Japon, elle est, aux côtés d’autres associations, principalement nos Membres Fondateurs, « l’un » des principaux acteurs de la « solidarité de proximité ».

Ce qui caractérise principalement l’OLES, c’est de joindre les actes à la parole et d’assurer ensuite le suivi par une action réaliste et adaptée, complémentaire à l’action du Consulat ; j’en profite pour saluer l’action de nos consuls Corentin Faiche à Tokyo et Jean-Mathieu Bonnel à Kyoto ainsi que leurs équipes et pour les remercier de leur soutien.

Néanmoins, l’OLES Japon n’est pas non plus un « prestataire de service » comme parfois certains sembleraient maintenant s’y être habitués, l’OLES Japon veut rester avant tout une « Association Citoyenne » pluraliste dont l’esprit et la démarche restent d’abord et avant tout humanistes et fondés sur le bénévolat, ce qui n’exclut pas d’être performant. Après deux années et demie d’existence, l’OLES Japon commence à avoir un sérieux acquis allié à une solide expertise, en particulier, des arcanes administratifs japonais pour le traitement des cas sociaux, juridiques et familiaux… ce qui nous permet de répondre et d’agir avec une plus grande efficacité. Il reviendra à Michel Lachaussée de vous présenter dans un moment les cas qui ont été traités par l’OLES Japon depuis notre dernière Assemblée Générale. Michel saura certainement le mettre en évidence, cependant j’attire votre attention sur le fait que seulement 1/3 environ des demandes d’aides, après étude approfondie du dossier et entretien avec la personne concernée, appellent à un engagement financier soit sous la forme d’un Prêt d’Honneur, formule que nous privilégions car cela responsabilise, donne l’envie de rebondir et évite de sombrer dans un état d’assistanat, soit sous la forme exceptionnelle d’un don. Tout cela apparaîtra de façon précise et détaillée dans le rapport financier qui vous sera présenté par Catherine Salducci, notre Trésorière. Ceci signifie donc que la majorité des cas traités par l’OLES Japon correspondent principalement à de l’écoute, des conseils juridiques, de l’accompagnement administratif, ou encore des visites à l’hôpital par exemple… Ceci permet d’insister sur la démarche humanitaire, mais surtout humaniste dont le Bureau de l’OLES Japon conçoit sa mission, donc très éloignée de celle d’un prestataire de service, le corollaire de cet engagement vous l’aurez bien compris, étant la disponibilité et le temps que cela exige.

Ce rendez-vous annuel avec nos adhérents à l’occasion de notre Assemblée Générale est aussi très important pour l’équipe du Bureau Exécutif et les Administrateurs, auxquels vous avez accordé votre confiance pour assurer la gouvernance et le fonctionnement de l’OLES et dont vous serez aussi appelés, au cours de cette Assemblée Générale, à renouveler votre confiance pour un mandat de deux ans.

L’OLES Japon, en effet, souffre probablement d’un déficit en communication. « L’OLES fait, mais, l’OLES ne fait pas suffisamment savoir » ! Evidemment comme les cas personnels dont s’occupe l’OLES sont douloureux, cela implique naturellement un devoir de réserve, il serait indécent d’abuser de la compassion pour faire du tapage médiatique. Pas facile donc de mettre en lumière l’action de l’OLES qui est un peu le témoin de la face cachée de la communauté française, mais c’est pourtant une réalité qui existe et qui mérite toute notre attention. Invisible aux yeux, l’action de l’OLES doit toucher votre cœur. La pluralité du Bureau Exécutif, du Bureau Elargi et du Conseil d’Administration sont la garantie de la bonne gouvernance de l’OLES et ce qui structure l’équipe. Dans une société où les tensions peuvent parfois être très vives, l’OLES est « un lieu de dialogue » ou chacun peut agir sans être obligé de nier ses convictions, il n’y a pas d’idéologie dominante, on y partage l’essentiel, c’est-à-dire le refus du repli sur soi-même, et notre vision d’ouverture au service des autres et du bien commun. Les liens qui unissent les membres du Bureau Exécutif sont humainement très forts et je souhaite les remercier nommément en votre nom à tous pour la qualité de leur engagement et pour leur dévouement sans compter leur temps: Ayano Kanezuka, notre Secrétaire Générale, qui traite avec une très grande compétence des dossiers juridiques, Catherine Salducci, notre Trésorière, qui va quitter le Japon en juillet et qui donc ne se représente pas, merci Catherine pour ton excellent travail, Michel Lachaussée, vice-président et François Roussel, vice- président, Michel et François sont également respectivement présidents de l’UFE et FdM/ADFE, les deux associations d’intérêt public qui représentent les Français de l’Etranger, leur rôle et leur engagement à chacun d’eux est primordial.

Disons à présent quelques mots sur l’Ethique et la Gouvernance de l’OLES Japon. Selon le mode de travail déjà établi, l’OLES Japon poursuit ses travaux dans le dialogue et la concertation, ce qui résulte en une réflexion collective qui engage l’ensemble du Bureau. Le bénévolat reste la règle absolue du fonctionnement de votre association, chacun prend à sa charge les frais de fonctionnement relatifs aux actions engagées ainsi toutes les cotisations et les dons reçus par l’OLES Japon sont en totalité destinés à l’action d’entraide et de solidarité ; nos adhérents peuvent donc être assurés que chaque yen de leurs cotisations servira intégralement à financer les besoins d’aide sociale. Cette efficacité et cette transparence sont confirmées par notre commissaire aux comptes, Pierre Sevaistre, que nous souhaitons remercier très chaleureusement pour ses conseils au cours de ces deux dernières années et nous lui adressons tous nos vœux de prompt et complet rétablissement après l’intervention chirurgicale qu’il a subie récemment.

S’agissant du financement de l’OLES Japon, je tiens aussi à remercier très sincèrement nos sénatrices et sénateurs représentant les Français établis hors de France (sénatrices Joëlle Garriaud-Maylam et Jacky Deromedi, sénateurs André Frassa et Olivier Cadic) qui ont contribué en 2016 sur leurs réserves parlementaires à soutenir l’OLES Japon et abonder son fonds de solidarité. Cela vient en complément d’un don déjà effectué en 2015 par les sénatrices : Claudine Lepage, Hélène Conway Muret, et les sénateurs Richard Yung, Jean-Yves Leconte, Jean-Pierre Cantegrit et Robert Denis Delpicchia ainsi que le député de la 11eme circonscription Asie-Océanie, Thierry Mariani. Les finances de l’OLES Japon sont donc saines, notre Trésorière vous présentera dans un moment le compte d’exploitation détaillé y compris avec nos engagements. Il convient aussi de remercier chaleureusement nos trois Conseillers Consulaires : Evelyne Inuzuka et Thierry Consigny, liste Unis pour les Français du Japon et Alexandre Joly, liste Solidaires au Japon, ils sont membres du Bureau Elargi de l’OLES Japon, c’est-à-dire l’organe qui valide les propositions de prêts d’honneur et de dons faites par le Bureau Exécutif après étude des dossiers de demande d’aide. Les Conseillers Consulaires sont les relais des parlementaires représentants les Français de l’étranger et, à ce titre, ils ont un rôle d’influence important auprès d’eux pour solliciter leurs soutiens en faveur de l’OLES Japon.

Avant de conclure, je souhaite maintenant aborder devant vous les perspectives d’avenir pour l’OLES Japon. Si l’OLES Japon a pu susciter au départ, il y a maintenant presque trois années de cela, de nombreuses réserves et inspirer de la méfiance, aujourd’hui tout le monde s’accorde pour reconnaître que l’OLES n’a cédé à aucune idéologie ni à aucun dogmatisme, la seule motivation qui prévaut aujourd’hui est celle du « bien commun » et de « l’intérêt général », chacun peut agir avec ses convictions propres dans un esprit démocratique, républicain et laïc. Avec les 46 cas traités depuis sa création, l’OLES Japon a été fondateur d’une dynamique forte et positive qui a fait complètement évoluer le regard porté sur son rôle et découvrir une autre réalité. Cette dynamique nous invite aujourd’hui à passer de l’ombre à la lumière en faisant évoluer nos statuts pour sortir en quelque sorte de la clandestinité puisque, actuellement, l’OLES Japon n’a aucun statut légal officiel ni au Japon ni en France. Notre Secrétaire Générale Ayano Kanezuka prendra la parole tout de suite après la présentation du rapport financier et les votes d’approbation du rapport moral et du rapport financier pour vous expliquer le nouveau statut de « Ippan shadan hojin » que nous vous proposerons ensuite d’adopter. Il permettra, entre autres, à l’OLES d’avoir une existence juridique qui nous protègera en cas de recours malveillant à son égard, ce statut nous permettra aussi d’ouvrir un compte Paypal et de recevoir officiellement des dons de mécènes ou d’entreprises partiellement défiscalisés, par ailleurs la questure du Sénat a aussi beaucoup insisté dans un souci de transparence pour que nous ayons un statut légal pour autoriser à recevoir les dons effectués par les parlementaires français. Le Conseil d’Administration s’est montré favorable à son adoption.

Enfin, ce soir, vous allez être appelés à renouveler votre confiance aux Administrateurs. Leurs mandats se terminent après deux années d’exercice et, selon les statuts de l’OLES Japon, ils sont autorisés à se représenter pour un second et dernier mandat consécutif de 2 ans. Tous ont souhaité poursuivre leur engagement avec l’OLES sauf deux d’entre eux, Catherine Salducci qui quitte le Japon et Christophe Paucod qui a passé le relais en tant que président de l’Amicale des Cuisiniers-Pâtissiers. L’une et l’autre ont suggéré un candidat pour les remplacer, Charlotte Lafitte et Olivier Oddos qui souhaitent apporter leur contribution à l’OLES. En dehors de ces deux candidats, il n’y a eu personne d’autre qui ait répondu à l’appel à candidature lancé selon la procédure prévue par les statuts. Cela signifie donc qu’en principe tous les candidats devraient donc être élus ou ré-élus. Par ailleurs, notre commissaire aux comptes, Pierre Sevaistre, a souhaité se retirer pour raison de santé, une candidate, professionnelle compétente, Christine Meguro, est prête aussi à le remplacer.

Il est toujours décevant de ne pas réussir à avoir plus de candidats, mais compte tenu du fait que l’OLES Japon est encore une toute jeune association, la reconduction de l’équipe pour un second mandat semble être une excellente manière de permettre de consolider l’action et de pérenniser le rôle de l’OLES. La confiance et la force des liens qui unissent les membres du Bureau et les Administrateurs entre eux est aussi nous semble-t-il un gage de la crédibilité que vous pouvez accorder à cette équipe pour poursuivre la mission de l’OLES Japon toujours dans le même esprit de dialogue, de justice et d’équité. Nous vous remercions donc à l’avance de bien vouloir lui accorder votre confiance. Le Bureau sortant est néanmoins conscient qu’au cours du nouvel exercice, il va falloir favoriser davantage le recours aux volontaires pour soulager le travail du Bureau et, ainsi, promouvoir aussi une méthode active pour préparer la relève. Enfin, prenant en considération le nombre de plus en plus important de demandes d’aide qui parviennent du Kansai et du Japon de l’Ouest, le Bureau sortant recommande d’établir une ou deux délégations dans le Japon du sud à Kyoto et probablement aussi à Fukuoka, c’est un dossier qui sera traité dès la rentrée de septembre.

Chères Adhérentes, chers Adhérents, vous êtes à présent en mesure de porter un regard éclairé sur l’action de l’OLES Japon et nous vous remercions, maintenant, d’accorder votre approbation à cette équipe qui remplit la mission que vous lui avez confiée avec cœur, courage, abnégation et compétence.

Vous l’aurez bien compris, l’OLES c’est le sens du possible, c’est l’expression d’une énergie sociale vivante et agissante. L’OLES agit en votre nom à toutes et à tous, c’est une réalité socialement utile pour notre communauté et la preuve que nous sommes une collectivité responsable et fraternelle. Merci de votre attention et merci de continuer à soutenir l’OLES Japon.

 

Yves Alemany
Président OLES Japon

Publicités